Acheter au meilleur prix – cliquer sur le lien ci dessus. 

Essai / Avis par nos chefs de produits.

Le flag ship ROLAND VDRUM entre dans l’ère du  « vrai » numérique via la connectique optique sur 2 éléments.

Après, l’ultime TD20, la TD30, nous voici rendu à la TD50. Que peut bien apporter le haut de gamme, le sommet de la batterie électronique, sur le toit du monde.
On retrouve les gros fûts, et toujours la finition premium en version KX, ou plutôt, KV depuis la génération TD-30K et TD-30KV donc.
On notera que cette version KV n’apporte pas grande chose au final, en dehors du look qui pète grave (c’est déjà pas mal) et du poids du rack qui pète un âne mort en plus de devoir faire briller les chromes, on a quand même un fut supplémentaire, mais le jeu reste le même au global, pas de quoi débourser les 2000€ supplémentaires nécessaires. Ceci dit, l’achat passion ne rime pas avec raison, et il faut avouer que la version KV en jette une fois montée sur un joli tapis (ROLAND tant qu’à faire… on est plus à 100 balles près (attention, 100 balles en 2017, c’est 100€, c’est plus 100 francs…).

Bref, la TD-50K, apporte tout le nécessaire pour s’éclater avec une bête de course, pardon, une batterie électronique.
La grosse nouveauté, c’est l’entrée du numérique dans la gestion des capteurs, cela concerne la caisse claire et la ride, c’est déjà pas mal, mais ça fait toute la différence vis à vis de la génération précédente, qui sera restée quand même 5 années sur le marché, au sommet du monde de la « electronic drum ».

Jouer sur une TD-50, qu’elle soit en version K ou KV, c’est s’assurer d’avoir le top du top de la batteries sans bois, ou plutôt, sans fût, la frappe n’a jamais été aussi précise, ça marchait bien « avant » sur une TD20 ou une TD30, mais là, chaque cm2 de la peau maillée distillera un son différent, l’algorithme calcul en temps réel la zone de frappe, le câble optique se charge de transférer l’information à la vitesse de l’éclair.. c’est beau la technologie, mais ça a un prix,  la TD50K est proposé aux alentours de 4500€, ça pique un peu, mais c’est dans la lignée des versions précédentes, avec une belle évolution derrière, de quoi justifier le changement de millésime.

La qualité du hardware n’est plus à prouver.

Le rack est très stable.